search.jpg

Communiqué de presse : Ouverture des travaux sur l’évolution des formes d’emploi
Nouveau thème de travail du Conseil d’Orientation pour l’Emploi :
L’évolution des formes d’emploi

Le Conseil d’Orientation pour l’Emploi a décidé de consacrer ses prochains travaux à l’analyse de l’évolution des formes d’emploi.

Depuis maintenant plus de 30 ans, les modalités du travail et de l’emploi ont beaucoup évolué. Cela s’est d’abord traduit par le développement des formes d’emploi dites « atypiques », qu’il s’agisse des CDD, de l’intérim ou de l’emploi à temps partiel. Les conditions d’exercice de ces emplois ont elles-mêmes beaucoup évolué. La durée moyenne des CDD tend, par exemple, à se raccourcir et la pratique des horaires atypiques se répand. Plus récemment, des formes nouvelles d’emploi salarié se sont développées à partir de formes juridiques innovantes (portage salarial, groupements d’employeurs) ou des modalités d’exercice modernisées, comme par exemple le télétravail qui concerne un nombre croissant d’entreprises et de salariés. Ces évolutions ne concernent pas seulement le champ de l’emploi salarié. La création d’entreprise a connu un nouvel essor, notamment sous la forme originale que constitue l’auto-entrepreneuriat. La frontière entre salariat et travail indépendant s’est également déplacée avec l’apparition de nouvelles formes de relation entre les entreprises et les travailleurs.

Ces évolutions relèvent de facteurs a priori multiples et variables au fil du temps. Elles peuvent correspondre à un besoin économique, notamment le souci chez les entreprises, confrontées à des exigences accrues en matière d’efficacité et de compétitivité, d’adapter leur organisation ou à l’apparition de nouvelles techniques de production. Elles peuvent également répondre à de nouvelles aspirations chez les travailleurs, en particulier les jeunes générations. Ces facteurs, qui ne sont pas propres à la France, ont-ils conduit aux mêmes changements dans les pays développés comparables au nôtre ou bien des choix différents se sont-ils imposés ? Quelles sont les conséquences de ces évolutions pour les entreprises et leurs salariés ? Correspondent-elles aux effets attendus a priori ? Plus globalement, contribuent-elles au développement de l’emploi et à la réduction du chômage ?

Si beaucoup de ces formes d’emploi (en essor et/ou nouvelles) ont d’ores et déjà fait l’objet de diverses études, ces dernières ne permettent pas d’avoir une approche globale, synthétique et problématisée du sujet.

C’est pourquoi le Conseil d’Orientation pour l’Emploi a estimé nécessaire de porter un regard global sur les évolutions des formes d’emploi, d’en analyser les causes, d’en identifier les enjeux pour les personnes, les entreprises et le fonctionnement global de l’économie, et d’en mesurer les conséquences, en particulier en termes de création d’emplois.

Les travaux du Conseil feront l’objet d’un rapport qui sera rendu public au cours du premier trimestre 2014.