search.jpg

Ouverture des travaux "Nouveaux modes de consommation « responsable » et emploi »

De nouveaux modes de consommation dite « responsable » sont en plein essor, en France comme à l’étranger.

Il en est ainsi de la consommation de produits et services plus écologiques ou ayant un moindre impact sur l’environnement (économie circulaire, certaines formes de consommation collaborative…), jugés plus « sains » ou avec de plus grandes exigences sanitaires (produits « bio »…), ayant des impacts économiques territoriaux considérés comme positifs (circuits courts, productions locales…), respectant certains principes éthiques ou garantissant le respect des normes sociales fondamentales tout au long de la chaîne d’approvisionnement (consommation « solidaire », commerce équitable…).

Diverses et pour certaines récentes, ces évolutions sont profondes, le plus souvent en interaction et induisent des transformations des circuits de production et de distribution : une transition « responsable » est aujourd’hui engagée.

Elle est encouragée par des politiques publiques européennes, nationales et locales, qu’il s’agisse d’évolutions de la réglementation sur les produits et services, sur l’information du consommateur, ou de soutiens budgétaires.

Cette transition « responsable » a déjà et aura des conséquences, potentiellement importantes, sur l’emploi. Ces conséquences restent pourtant encore peu étudiées.

Le Conseil d’orientation pour l’emploi a donc souhaité se saisir du sujet et analyser les effets de ces nouveaux modes de consommation « responsable » sur l’emploi. Il cherchera notamment à apprécier leur impact sur le volume, la structure et la localisation de l’emploi en France et à identifier les leviers de politique publique pouvant faire de ces nouveaux modes de consommation « responsable », également, une opportunité pour l’emploi.

Le rapport du Conseil sera adopté au printemps.