Placé auprès du Premier ministre, le Conseil d’orientation pour l’emploi est une instance d’expertise et de concertation sur l’ensemble des questions d’emploi. Le Conseil a été créé par un décret du 7 avril 2005. Composé de cinquante-deux membres, il rassemble les représentants des partenaires sociaux, les directeurs généraux des institutions du service public de l’emploi, les directeurs des administrations intervenant dans le champ du travail et de l’emploi ainsi que des experts de ces questions, des représentants des collectivités territoriales et du Parlement.

Missions

- Formuler un diagnostic sur les causes du chômage et établir un bilan du fonctionnement du marché du travail et des perspectives pour l’emploi à moyen et long terme ;

- Évaluer les dispositifs existants d’aide à l’emploi, aux parcours professionnels et à la formation ;

- Formuler des propositions susceptibles de lever les obstacles de toute nature à la création d’emplois, d’améliorer le fonctionnement du marché du travail et de faire reculer le chômage.

Ses rapports et ses recommandations sont communiqués au Parlement et rendus publics.

Fonctionnement

Le Secrétariat général du Conseil assure auprès de celui-ci une fonction d’animation, d’expertise et de synthèse. Il prépare les réunions du Conseil et en assure le suivi. Il commande aux administrations et organismes d’étude les travaux permettant d’alimenter les réflexions du Conseil. Il élabore des documents d’analyse et de synthèse et prépare, sous l’autorité de ce dernier, les rapports et avis.

Les méthodes de travail du Conseil reposent sur :

-  des séances plénières. Elles réunissent les membres du Conseil et se tiennent à un rythme au moins mensuel.
-  des réunions de travail sur les thèmes spécifiques. Ces réunions associent les membres du Conseil ou leurs représentants et des experts compétents sur le thème traité.

Le Conseil élabore des rapports sur toute question dont il se saisit. Il répond également par des avis à des saisines gouvernementales émanant du Premier ministre ou des ministres chargés du travail et de l’économie.